Il m’en a fallu du temps …

pour découvrir un des meilleurs restaurants de la ville.

Et pourtant tout à côté de chez moi !

Façade du restaurant

Il est en dehors du centre de la ville, dans le Faubourg d’Arival.

Une toute petite terrasse à l’avant, une petite salle.

Mais j’ai été très surprise de découvrir la salle inférieure.

L’Oriental est installé dans une ancienne maison gaumaise, qui a gardé sa cheminée d’antan.

Les voiles aux couleurs chatoyantes nous invitent au voyage vers l’orient.

Tajines, Couscous, viandes grillées raviront le palais des plus gourmets et des plus gourmands aussi.

L’accueil très sympathique et le sourire du patron nous incite à y retourner.

Ce vendredi, concert de Sterpi au restaurant à 21 h 00, réservez vite votre table (places limitées) au  0470 94 29 67.

 

On ne s’ennuie jamais dans le verger des Récollets …

J’étais vraiment très occupée ce week-end et j’ai demandé à mon mari et mon beau fils de me cueillir de la rhubarbe.

Quand je suis rentrée j’ai découvert pourquoi la cueillette a été si longue, voyez plutôt !

 

[easyrotator]erc_43_1337697032[/easyrotator]

 

Cela n’a pas empêché la confection de tartes !  (recette et photos dans la Gaume Gourmande)

Le Pâté Gaumais

Voici le fins des fins des plats gaumais, le Pâté Gaumais.
Les recettes varient et celle-ci va vous permettre de faire trois pâtés moyens.

Ingrédients pour la marinade :

  • 1 kg 800 de viande (spiering, mais mettre les os dans la marinade) ;
  • 5 cuillères à café de sel fin ;
  • 2 verres à eau de vinaigre, un verre à eau … d’eau ;
  • une dizaine d’échalotes ;
  • trois feuilles de laurier, quelques branches de thym.

Pour la pâte :

  • 1 kg de farine ;
  • 3 oeufs ;
  • 300 gr de beurre ;
  • une cuillèrée à soupe de saindoux ;
  • 1/4 de litre de lait ;
  • une cuillèrée à café de sel ;
  • 40 gr de levure.

La viande doit mariner deux nuits. La mettre au frais (cave, par exemple). Egoutter la viande au moment de commencer la pâte.  Ne pas essayer de retirer les échalottes : ce qui reste ne fera qu’ajouter du parfum au pâté (retirer le thym et le laurier).

Les ingrédients pour la préparation de la pâte devraient être sortis du frigo au moins une heure avant de commencer à la préparer. Un quart d’heure avant de commencer à la préparer, délayer la levure et le sucre dans un peu de lait et laisser gonfler.

Verser ensuite la farine dans un grand plat, puis le beurre, le saindoux, les oeufs. Commencer à pétrir en ajoutant petit à petit la levure puis le lait. On ajoute le sel quand toute la levure est mélangée à la pâte.

Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse. La laisser lever pendant deux heures et demie (à l’abri des courants d’air).

Retravailler la pâte et la diviser en 6 pâtons que l’on étale sur la plaque. Garnir de viande, dorer au jaune d’oeuf et mettre à cuire une petite heure à 200°

Le pâté se déguste chaud ou froid, accompagné d’un verre de vin ou d’un Orval tempéré.

 

Bon appétit

Du haut de mon balcon…

Je suis si bien au soleil

Je suis bien installée au soleil.

C’est le début du nettoyage de printemps, la voisine s’occupe de ses fenêtres et de sa cour.
Mon époux prépare les parterres du jardin du musée.
Nous allons bientôt pouvoir recevoir nos visiteurs dans cet espace vert et calme.

La villa Bodson

Moi je me délecte de toute cette activité et profite du soleil bien installée sur la terrasse de la Villa Bodson, la conciergerie du Musée Gaumais.

Je remets à jour ce site dédié à la Gaume, cette Gaume qui m’a adoptée il y a 4 ans et que j’aime tant.

 

 

Parlant du musée, savez-vous que cette année, il fête ses 75 ans ?
Nous allons donc faire la fête jusqu’en décembre et recevoir et mettre à l’honneur les dix communes de Gaume toute cette année.  J’espère rencontrer un maximum de personnes et distribuer les 5000 cartes souvenirs tout au long  de cette saison.