[google-map-v3 width= »350″ height= »350″ zoom= »12″ maptype= »roadmap » mapalign= »center » directionhint= »false » language= »default » poweredby= »false » maptypecontrol= »true » pancontrol= »true » zoomcontrol= »true » scalecontrol= »true » streetviewcontrol= »true » scrollwheelcontrol= »false » draggable= »true » tiltfourtyfive= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkerlist= »Torgny{}1-default.png » bubbleautopan= »true » showbike= »false » showtraffic= »false » showpanoramio= »false »]
A l'entrée de Torgny

C’est le village le plus méridional de la Belgique, il est impossible d’aller plus au sud.

Ce fait, allié à la protection de la troisième Cuesta et de ses roches calcaires, en fait un village doté d’un micro climat qui rend possible la culture de la vigne et permet la constitution d’une réserve naturelle botanique et entomologique.

La vigne a été exploitée du temps des Romains jusqu’à la fin du 19ème siècle, avant d’être réimplantée il y a peu.

Tuiles sur les toits de Torgny

Le climat permet aussi la couverture des toits en tuiles canal, ce qui est typique à la Lorraine. Ces tuiles rouges mêlées au jaune de la pierre des maisons confèrent une touche très méridionale au village.

A voir, la fontaine-lavoir de style classique, de nombreux calvaires, cinquante linteaux millésimés et bien sûr la chapelle et l’ermitage NC de Luxembourg datant du 17ème siècle.

Une ferme quadricellulaire est classée (façade rose), une nécropole mérovingienne ainsi qu’une importante villa romaine à environ 1km à l’écart du village.

Laissez un commentaire