Habay, nom d’origine germanique qui se compose de 2 mots :

  • « Hab » qui vient de l’allemand « Haben » qui signifie avoir, possession
  • « Hay » dériverait du mot « aqua », l’eau.

Donc Habay se traduirait comme « propriété au bord de l’eau ».

Il y a environ 9400 habitants sur l’entité qui reprend les sections de Habay-La-Neuve, Habay-La-Vieille, Hachy, Houdemont, Rulles et Marbehan.

La commune de Habay comporte dix villages : Anlier, Habay-la-Neuve, Habay-la-Vieille, Hachy, Harinsart, Houdemont, Marbehan, Nantimont, Orsinfaing et Rulles.

Seul le village d’Anlier se situe entièrement en Ardenne, le reste de la commune étant essentiellement situé en Gaume. Habay-la-Neuve est située à cheval sur les deux régions, la Rulles qui coule en bas du village en étant la frontière. Notons également que le village de Hachy se trouve en Pays d’Arlon, c’est-à-dire ni en Ardenne, ni en Gaume.

Les premières traces de la présence de l’homme dans la commune remontent à l’époque néolithique. Des silex de cette période ont été retrouvés en abondance principalement dans le sud de la commune.

Les nombreux sites archéologiques gallo-romains inventoriés sur l’ensemble de la commune témoignent d’une première mais importante occupation dès le Ier siècle de notre ère.

Mageroy, qui est l’un des plus importants sites archéologiques de la région, est localisé à peu de distance du village de Habay-la-Vieille. C’est à cet endroit que se dressait une exploitation agricole gallo-romaine de taille, occupée du Ier au IVe siècle de notre ère. En collaboration avec la Région wallonne et la commune de Habay, ce site exceptionnel est en cours de fouille depuis une vingtaine d’années par le groupe d’archéologie locale (ARC-HAB).

Laissez un commentaire